Actualité du 09/03/2023

Inauguration des stations d’épuration de Coti-Chiavari et Olivese

  • Assainissement

Sous l’impulsion de Valérie BOZZI, Présidente de la Communauté de Communes de la Pieve de l’Ornano et du Taravo (CCPOT), l’objectif principal de notre collectivité, à travers la compétence “Assainissement », est de doter les communes du territoire de systèmes épuratoires performants, et d’œuvrer à la dépollution du fleuve Taravo. 

En ce sens, la Présidente, en coupant le ruban, a officialisé la fin des chantiers de deux de nos ouvrages le jeudi 9 Mars : la réhabilitation du site de Coti-Chiavari, puis la mise en service de la Station d’Olivese.

Les deux projets, portés par nos services, ont été co-financés par plusieurs acteurs : L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC), la Collectivité de Corse, et les Services de l’État.

RÉHABILITATION DE LA STATION DE COTI-CHIAVARI :

Suite à la crise sanitaire liée au COVID 19, la CCPOT a répondu à un appel à projet de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse : le “Plan de rebond eau, biodiversité, climat”.

Cet appel élargit les critères établis par l’AERMC concernant les bénéficiaires potentiels des aides disponibles pour les travaux sur les stations d’épurations et réseaux d’assainissement.

Mise en service en 1990, la Station d’épuration de Coti-Chiavari de type « boues activées » (600 EH), nécessitait obligatoirement une réhabilitation importante.

En effet, le site ne pouvait plus être utilisé dans de bonnes conditions car l’état de l’ouvrage et les difficultés d’exploitation induites entrainaient des nuisances olfactives importantes pour le voisinage.

Le programme d’aide de l’AERMC étant devenu disponible pour toutes les collectivités, la CCPOT a, bien évidemment, saisi l’occasion et ce, afin de répondre aux besoins de ses administrés, de la remettre entièrement en état.

Coût de l’opération : 107 760 € HT

FINANCEMENTS :

Ce projet a bénéficié du soutien financier de l’agence de l’eau Rhônes Alpes Méditérranée Corse, à hauteur de  47 880 € soit 44 %, et de la Collectivité de Corse avec 28 728 € soit 27 %. L’apport financier de la CCPOT s’est donc élevé à 31 152 € soit 29 %.

Détail des travaux : Sous maîtrise d’œuvre du BET Moretti :

  • Remplacement des deux postes de relevage,
  • remplacement de l’armoire électrique de la STEP avec installation de différentes sondes techniques,
  • remplacement du dégrilleur, 
  • remplacement de la turbine d’aération,
  • reprise de l’étanchéité du clarificateur,
  • reprise complète des lits de séchage des boues,
  • remplacement de la clôture.

MISE EN SERVICE DE LA STATION D’OLIVESE : 

La Présidente, accompagnée des Services de l’État, représentés par le Secrétaire Général de la Préfecture de la Corse, Monsieur Pierre Larrey, des Services de la Collectivité de Corse, de l’Agence de l’Eau RMC, a inauguré l’ouvrage d’Olivese.

Il existait, dans ce village, une station mise en service en 1955 et en état de vétusté plus qu’avancé. 

Le nouveau projet qui avait été initié par la Commune d’Olivese, (elle avait obtenu les autorisations administratives et les subventions), a été porté par la suite et mis en œuvre par nos services (attribution des marchés, travaux). Le nouvel ouvrage est exploité par les agents de la CCPOT.

À ce jour, à l’issue de ce chantier, on peut donc observer un ouvrage totalement opérationnel : une STEP de 700 EH de type “Filtre de roseaux plantés” alimentés par pompage.

On peut noter également la création d’un poste de relevage et le remplacement de tout le réseau d’assainissement collectif du village.

Coût de l’opération : 1 690 637,63 € HT

FINANCEMENTS :

Ce projet a bénéficié du soutien financier de l’agence de l’eau Rhônes Alpes Méditérranée Corse, à hauteur de 406 630 €, des Services de l’État à hauteur de 447 630 € , et de la Collectivité de Corse avec 547 316 €. L’apport financier de la CCPOT s’est donc élevé à 224 735 €.

Détail des travaux : Sous maîtrise d’œuvre du BET Moretti et SARL CORSE INGÉNIÉRIE :

  • Construction de la Station d’épuration de type lit plantés de roseaux (700 EH),
  • Canalisations,
  • Postes de refoulement,
  • Coordonnateurs SPS,
  • Contrôle COFRAC des canalisations.

La réception de ces ouvrages laisse place aux projets structurants constituant le Contrat de Territoire. Aujourd’hui, La CCPOT travaille à la réhabilitation des canalisations ainsi qu’à l’élaboration de diagnostics et schémas directeurs d’assainissement et surtout à la construction de nouvelles Stations d’épuration, et ce, dans les 15 communes restantes et leurs hameaux.